Parmi les premiers présents, Adeline (à gauche) et ses collègues du Zoo de la Barben, venus en covoiturage de Salon-de-Provence et coiffés d’une partie de leur déguisement d’ours blanc : « Il fait bien trop chaud pour mettre tout le costume ! » s’exclame Adeline pour ensuite ajouter : « L’ours blanc n’est qu’un symbole. Tout est lié, le changement climatique, c’est plus global et nous, on est venu apporter notre pierre à l’édifice. »

Tirée de l'album

Des marches historiques pour le climat